Technique de Self Défense [PDF]

Technique de Self Défense [PDF] : Édition 2020

Si quelqu'un vous agressait physiquement, seriez-vous capable de vous défendre ou de protéger un de vos proches ?

C'est une question fondamentale que beaucoup d'entre nous ne se posent pas, car il est évident que la violence urbaine est une réalité de plus en plus fréquente. Nous ne devons pas le nier.

Heureusement, que vous soyez un homme ou une femme, votre force physique et votre taille ont peu d'importance, car chacun est capable d'acquérir des techniques d'autodéfense qui seront réellement efficaces et, surtout, applicables à tous.

Grâce à mon livre, vous pourrez vous préparer et appliquer des techniques simples et concrètes pour assurer votre sécurité dans les situations de tous les jours.


Ce livre contient :

 

      • 167 pages

      • Plus de 100 planches explicatives

      • Plus de 450 illustrations

      • 7 vidéos de formation gratuite

      • Des articles de formation en ligne

      • Une méthodologie complète pour vous former et apprendre à vous défendre

      • Des applications concrètes et réalistes


Livre self defense

VOICI UN EXTRAIT DU LIVRE

Introduction

Les différents termes employés pour la « self défense » sont très nombreux, leurs origines et leurs formes d’enseignements sont très variées.

Livre self defense pdf

Défense avec frappe en paume et les doigts dans les yeux

Le but de la Self Défense est de savoir faire face à une agression physique et surtout de savoir gérer sa peur lors d’une agression.

En fait, la Self-Défense permet de savoir comment réagir et se sortir d’un mauvais pas face à un agresseur.

« Self Défense » est la traduction anglaise de « Défense Personnelle ».

Voici quelques autres termes utilisés :

  • Autodéfense

  • Close combat : Combat rapproché

  • Combat rapproché

  • Combat de rue

  • Street fighting : Combat de rue

  • Skill of fighting : Aptitude au combat

  • Self Protection : L'auto-protection


Voici un cours en ligne de ma chaîne YOUTUBE

Self défense technique vidéo

Nous allons situer les principaux styles d’enseignements :

La Boxe Anglaise

La cible principale est le visage et le haut du corps avec des coups puissants répétés sur le visage, qui est la principale cible. Les entrainements sont complets et se portent sur l’ensemble du corps. Il n'y a pas de travail au sol, de frappes de pieds, de frappes de coudes et de genoux.

Le Jiu-Jitsu Brésilien

Originaire du japon avec les fameux samouraïs, il a été importé au Brésil. Ce sont principalement des techniques d’étranglement, de clés articulaires et de combat au sol avec clés de jambes ou de bras.

Sachant que de nombreux combats finissent au sol, c’est un atout important.

Le Krav Maga

Très à la mode, c’est une technique d’auto-défense originaire d’Israël et de l’ancienne Tchécoslovaquie. C’est un mélange de tous les arts martiaux, tous les coups sont permis.

La méthode d’apprentissage est rapide.

Le Muai-Thaï

Même technique que la boxe anglaise mais dans laquelle on travaille également les pieds, les frappes de genoux et de coudes. Beaucoup de cardio, très violent, et très spectaculaire.

Très agressif et efficace.

Le MMA

Le Mixed Martial Arts est une discipline très complète qui travaille toutes les sortes de frappes et de clés empruntées aux arts martiaux. C’est, vous l’avez compris, un mélange de plusieurs disciplines (arts martiaux traditionnels, Jiu-Jitsu, Muai-Thaï, boxe anglaise, etc ….)

Systema

Tout récent dans le monde de la self défense, il est originaire de Russie et est utilisé par les forces spéciales russes. Il a été conçu à partir de techniques d’arts martiaux connus en Russie et de pratiques militaires. Son origine est aussi liée au Samoz, qui était un art réservé aux services secrets russes et aux forces spéciales.

Certains l’appellent aussi l’Aïkido russe avec la nuance qu’il ne prend pas du tout garde à l’intégrité physique de l’adversaire.

L’Aïkido

Art martial japonais qui repose, comme le judo, sur la force et l’agressivité de l’adversaire. Renvoyer la force par la souplesse.

Le dur contre le souple. Le zen japonais.

La particularité de cet art martial c'est qu'il n’y a aucune compétition et pas de course aux médailles.

Les arts martiaux vietnamiens (武術越南)

Aussi appelé en France : Việt Võ Đạo (越武道)

Arts millénaires, au même titre que les arts martiaux chinois, c’est un art qui est en corrélation avec l’esprit vietnamien. Son symbole est le bambou. Une maxime illustre très bien ce symbole :

« Le bambou fléchit, mais ne cède jamais »

Cet art de combat est constitué de la pratique des techniques de poings, pieds, coudes, genoux, de chutes, clés et armes traditionnelles (bâton moyen et long, épée et double épée, sabre, hallebarde, lance, double éventail, nunchaku, et bien d’autres armes encore en fonction des écoles).

L'explosivité et la souplesse en sont les principaux atouts.

A la pratique est également associée une philosophie pour permettre non seulement à votre corps d’être plus fort et percutant, mais également de renforcer votre mental.

Voici une autre maxime vietnamienne qui illustre très bien cette philosophie :

« Être fort, pour être utile »

C’est mon style depuis plus de 20 ans.

Les autres styles très connus :

Karaté Do (空手道)

L’art martial japonais, qui mélange puissance et force.

Taekwondo (‘跆拳道)

L’art martial coréen. Très connu pour ses coups de pieds spectaculaires.

Le Wushu (武術

L’art martial chinois aussi appelé par erreur Kung Fu (Geste parfait).

La Capoeira

L’art martial brésilien

Le Penchak Silat

L’art martial indonésien.

Etc …

Je ne peux citer tout les styles tellement ils sont nombreux.

De plus, ce n’est pas le but de ce livre.

Mais ils ont tous un point commun !

Les arts martiaux traditionnels représentent l’art de la guerre quels que soient leur origine, à savoir chinoise, japonaise, vietnamienne, anglaise, russe ou autres. Ils sont censés être imprégnés de l’esprit de leur pays d’origine et de leur histoire.

Quelle est la différence entre tous ces styles ?

Votre professeur tout simplement. Le plaisir de celui-ci à transmettre sa passion. La qualité de ses techniques, leur efficacité, leur souplesse, leur explosivité, etc …

Et le plus important est que votre professeur doit vous transmettre des principes théoriques, pratiques et philosophiques qu’il s’applique à lui-même.

Tout le monde connait bien cet adage :

« Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais »

En effet, nombreux sont ceux qui enseignent des principes de vie qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes et pensent plus à l’argent de leurs élèves qu’à la qualité de leur pédagogie.

Votre enseignant doit être en accord avec votre sensibilité et vos attentes pour que vous puissiez vous former et évoluer dans de bonnes conditions et surtout sur le long terme.

Ne dit-on pas : « La première impression est toujours la meilleure » ?

En résumé, si votre relationnel avec votre professeur n’est pas bon, n'hésitez pas à en changer pour trouver celui qui va vous correspondre. N’attendez pas sinon vous perdrez votre temps et votre argent. Egalement, ne vous arrêtez pas sur un style, testez-en plusieurs …

Ne pensez surtout pas que tous les styles d'arts martiaux font tous la même chose et qu’un coup de pied, par exemple, est un mouvement très simple à réaliser.

Il y a une quantité de variantes que vous ne pouvez imaginer.

Si votre professeur n’a pas la maitrise technique pour vous l’enseigner, vous pouvez vous blesser ou pire, blesser vos partenaires d’entrainements. C'est d'autant plus vrai si l’état d’esprit de votre club n'est pas bon (manque de respect, manque de sérieux, ...).

Voici quelques exemples :

  • Si votre technique est mauvaise, vous manquerez d’efficacité
  • Si vos articulations ne sont pas alignées, vous pourrez souffrir de douleurs articulaires
  • Si vos épaules ne sont pas relâchées, vous risquez une luxation
  • Si votre respiration n’est pas correcte, vous serez très vite essoufflé
  • Si votre posture n’est pas correcte, votre colonne vertébrale ne sera pas alignée et vous pourriez, au fil du temps, souffrir du dos

Quel style de cours de self défense choisir ?

Nous allons analyser quelques situations élémentaires pour sélectionner le style qui va vous correspondre :

  • Vous n’aimez pas tomber au sol, donc le Jiu-Jitsu et le Judo ne sont pas faits pour vous.
  • Vous n’aimez pas vous rouler par terre en corps à corps plein de sueur. Tous les arts de combat avec travail au sol ne sont pas faits pour vous.
  • Vous voulez savoir donner des coups de pieds, la boxe anglaise n’est pas pour vous.
  • Vous ne vous considérez pas comme un militaire et ne souhaitez pas faire les mêmes techniques, le Krav Maga n’est pas fait pour vous. Vous n’aimez pas le combat rapproché, avec coups de coude et de genoux, le Muai Thai n’est pas fait pour vous
  • Etc etc …

En fait, si vous n’aimez rien de cela, pourquoi faire de la self défense ?

Si vous souhaitez pratiquer la self défense, c’est tout simplement pour préserver votre intégrité physique et celle de vos proches, apprendre des techniques simples et percutantes, faire une activité physique, et surtout vous faire plaisir tout en étant efficace.

C'est loin d'être simple, mais sachez que tout ce qui suit reste utile :

  • savoir chuter et se relever
  • savoir se protéger et se défendre au sol
  • savoir combattre en corps à corps
  • savoir combattre à distance
  • savoir se défendre lorsque l'on vous saisit au cou, aux mains, ou
  • si on vous fait un étranglement par derrière
  • etc …

Conclusion, ne vous posez pas trop de questions, lancez-vous, testez, et surtout faites-vous plaisir !

Si le professeur vous convient et que la pratique vous donne du plaisir, alors vous avez trouvé votre style.

Voyez dans votre zone géographique ce qui est proposé et lancez-vous.

Arrêtez de procrastiner !

Personnellement, seul l’art martial vietnamien m’a toujours apporté ce que j’attendais en terme d’efficacité et me correspondait parfaitement, car j’y ai trouvé tout en terme de technique, de culture et de philosophie de vie. C’est un style réaliste et applicable dans la rue …

Mais il est possible que vous aimiez d’autres styles, cela est votre liberté de choix.

Mon conseil est de ne pas faire 1 mois de Viet Vo Dao, puis 1 mois de boxe Thai, et 1 mois de Krav Maga, etc …

Dès que le style vous plait, persévérez, car il faut des mois de travail avant d’être réellement efficace dans vos technique.

C’est l’un des avantages des cours de self défense, car vous pour pouvez avoir de très bonne notions en quelques mois, contrairement aux arts martiaux ou il faut des années.


Equipement boxe


Technique de self défense en vidéo

Voici une formation pour les femmes que j’ai mise en ligne sur ma chaîne youtube pour illustrer des techniques simples de self défense.

Profitez-en pour vous abonner à ma chaîne et liker cette vidéo 😁

Pourquoi devez-vous savoir comment réagir ?

« Quand la barbarie est de retour, oubliez les belles chaises, les beaux hôtels. Il y a des priorités. »

Philippe Starck

La rubrique des faits divers le prouve chaque jour, la violence s’accroit dans tous les pays.

Elles devient monnaie courante dans toutes les grandes villes, sauf à quelques rares exceptions; et pour toutes les tranches d’âges. Les occasions de conflits deviennent de plus en plus fréquentes.

Dans la plupart des cas, les personnes qui vous entourent dans la rue resteront impassibles devant votre agression. Il est étonnant de constater à quel point l’indifférence devient fréquente.

Vous pouvez saigner ou rester inanimé(e) au sol, personne ne bougera ou rarement.
Cette indifférence étant principalement due à la peur de risquer sa vie pour autrui ou tout simplement du fait de ne pas savoir comment réagir.

Par contre, il prendront peut être en vidéo de la scène avec leur téléphone, comme on le voit dans la plupart des agressions de rues aujourd'hui.

Mais attention, une loi existe :
"Non assistance à personne en danger"

Cette loi vous préconise fortement de porter secours à quelqu'un qui est en détresse ou face à un péril grave imminent. Cette abstention est punie par la loi et l'on peut être condamné à une peine pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 € d’amende.

Malheureusement, il sera rare qu'une personne vous porte secours. Vous n’êtes pas devant un film d’action violent, vous êtes dans la réalité, et la réalité est douloureuse physiquement et mentalement pour une personne qui se fait agresser.

Les conséquences pour vous et vos proches peuvent être irréversible et vous marquer à vie.

>Vous devez savoir comment réagir si jamais un évènement inattendu se produit à votre encontre ou à l'encontre de l’un de vos proche afin d'avoir les bons réflexes et la bonne attitude pour vous protéger.

Si vous n’avez aucune capacité et connaissance pour réagir, que ferez-vous ?
Pour cela vous devez savoir anticiper.

Anticiper une situation qui peut devenir dangereuse et peut avoir pour conséquence une agression.

Si vous ne vous formez pas un minimum, votre situation peut devenir très vite périlleuse.

Une formation sur les bases théoriques et pratiques de la Self Défense vous permettra de connaître quelle sera la bonne attitude et les bons réflexes à adopter, et vous permettra donc de "savoir comment réagir".

Si vous voulez acquérir des notions de base, vous pouvez commencer par suivre une formation en ligne ou prendre un cours privé à domicile.

Quel que soit le support de votre formation, lisez des livres spécialisés, regardez des vidéos, instruisez-vous. Il est aujourd'hui très facile de visualiser des exemples d’agressions à mains nues et avec armes sur internet.

Mais surtout, prenez des cours !!!

En effet, les cours vous permettront de vous rendre compte de l'efficacité des techniques de Self Défense. Durant un entrainement, les diverses mises en scène vont vous apprendre de déceler les comportements douteux et de les éviter dès que possible. C'est une mise en situation réelle.

Livre self defense gratuit

Le face-à-face avant les actes de violence

Vous apprendrez également les bons réflexes pour éviter les coups et riposter avec intelligence et efficacité. Cela vous permettra de ne plus rester impuissant face à une confrontation.

N’attendez pas, et formez-vous un minimum.

Ainsi, physiquement et surtout mentalement, vous aurez beaucoup plus de chance de réagir avec justesse et efficacité, et surtout de vous sortir d’un mauvais pas.

Ce sera toujours mieux que de rester les bras ballants et effrayé(e) en ne sachant que faire !

 

Self défense technique de base

Dans cette vidéo, crêpage de chignon ...

Profitez-en pour vous abonner à ma chaîne et liker cette vidéo 😁

Chapitre 1 - La théorie

« La connaissance ne suffit pas. Il faut savoir l’appliquer. La volonté ne suffit pas. Il faut savoir agir. »

Bruce Lee

1.1 - Ayez du bon sens

Nous allons commencer par une partie théorique que j’appellerai "le bon sens". En effet, avant de savoir comment se défendre en cas d’agression, il me semble judicieux de savoir comment ne pas se faire agresser ! L’anticipation est la meilleure attitude à adopter. "Pour ne pas faire la guerre, apprenez à faire la guerre"

Une agression est forcément la conséquence d’une attitude, d’un évènement, d’un contexte, d’une situation. Bref, c’est la causalité :  

action <> réaction <> conséquence  

N’oublions surtout pas que les conséquences sont dans le meilleur des cas des blessures avec un égo qui en aura pris un sacré coup, et dans le pire des cas des conséquences physiques et psychologiques très graves. Il ne faut pas se voiler la face, c'est une réalité.  

Dans d’autres cas, vous pouvez même être poursuivi pénalement si vous avez blessé ou tué votre agresseur, sans que votre légitime défense ne soit reconnue !

Il faut que vous preniez conscience que si votre réaction n'est pas proportionnelle à l'agression, les conséquences peuvent être graves. Vous devez savoir réagir vite et de la bonne manière.

Technique de Self Défense Facile

1.2 - Relativisez

Le bon sens, le respect d’autrui et le travail sur soi peuvent vous éviter bien des conflits.

Dans la vie tout est grave et rien n’est grave en soi. Nous sommes toujours pressés, fatigués d’un travail stressant, avons des soucis dans notre vie personnelle, bref, divers évènements qui peuvent nous mettre hors de nous.

Les autres en sont-ils responsables ? Non.

Donc, la première chose à appliquer c’est le travail sur soi-même.

Ceci étant dit, nous allons nous attaquer au principal sujet de ce livre : Quelle attitude adopter si un évènement indésirable se produit ?

Nous allons commencer par le cas le plus simple. Vous vous promenez et quelqu’un commence à vous montrer des signes qui laissent supposer un danger quelconque.

La première chose à faire est d’être attentif à votre environnement et de ne pas quitter des yeux l’individu.

Restez vigilant et soyez à l'écoute de ce qui vous entoure. Ce sera déjà un bon point de départ. Ne pas commettre d'imprudence et ne pas avoir de réactions démesurées.

Je reviendrais en détail sur ce point dans les pages suivantes.

1.3 - Que dit la loi ?

« Un acte de légitime défense s’applique lorsqu’une personne commet un acte de défense justifié en cas d’agression »

Se défendre c’est bien beau, mais « la loi est la loi, et nul n’est censé ignorer la loi ».

Mais que cela implique-t-il exactement ? Que disent les lois sur notre droit à nous défendre ?

Je vais vous énumérer ce qui pour moi, représente les règles les plus importantes.

Nous ne sommes pas des juristes, mais nous devons prendre conscience de la législation en vigueur en cas d’agression.

LES 6 RÉGLES PRINCIPALES DE LÉGITIME DEFENSE

Tout d’abord prenons conscience de ce qu’est un acte de « légitime défense » ?

« Un acte de légitime défense s’applique lorsqu’une personne commet un acte de défense justifié en cas d’agression. »

Jusque-là c’est une évidence. Cet acte de légitime défense doit permettre à la personne de ne pas être condamnée et punie par la loi.

Nous y voilà.

Les généralités ci-dessous s’appliquent dans la plupart des Etats du monde. En effet, je vis au Vietnam et pour en avoir discuté avec la police locale, ce sont exactement les mêmes principes.

  • Les menaces verbales à votre encontre ou à l’encontre de l’un de vos proches ne constituent pas un cas de légitime défense. Il faut savoir prendre sur soi et ne rien dire. Tant pis pour votre égo !
  • Les moyens de défense employés doivent être proportionnels à la violence de l'agression. Si l'individu vous attaque à mains nues, et que vous vous défendez avec un couteau, par exemple, ou si vous le tuez d’un coup de pistolet, c'est vous qui êtes dans votre tort. Votre réaction sera ici disproportionnée !
  • Votre riposte doit intervenir au moment de votre agression et non le lendemain, ou même 1 heure après.
  • Si vous êtes poursuivi(e) et que vous vous défendez, cela peut entrer dans le cadre de la légitime défense.
  • Interrompre un crime ou un délit contre un bien est tout à fait légal, dés lors que les moyens employés sont proportionnels à la gravité de l’infraction.
  • Votre défense doit être le seul moyen de vous protéger.

Chapitre 2 - Les bases essentielles

« Nous ne choisissons pas toujours ce qui nous arrive, ni d'où on vient, mais nous choisissons bel et bien de réagir de telle ou telle manière aux évènements qui surviennent dans notre vie. Nous choisissons d'être anéantis ou de nous assagir. »

Lisa Unger

2.1 - Quels sont les fondamentaux ?

Voici les 7 bases essentielles dont vous devez prendre conscience :

Tentez de calmer l’individu

Parlez de manière calme, sans agressivité. Ne vous énervez pas. N'hésitez pas à vous excuser, tout en étant très vigilant sur ce qui vous entoure, et surtout à ce qui se passe derrière vous.

Vous êtes rarement agressé par un seul individu. Le danger vient plus souvent de derrière que de devant.

Si l’individu ne se calme pas, vous pouvez hausser le ton, cela peut le stopper net, car il sera étonné de votre réaction.

Observez votre environnement

Utilisez vos yeux et vos oreilles. Observez les personnes qui vous entourent et tout ce qui se passe autour de vous, sans pour autant devenir paranoïaque et voir la violence partout.

Si un individu s'approche de vous, vous devez voir s'il est seul ou non, comment il est habillé. Méfiez-vous toujours de quelqu’un qui vous approche avec les mains dans ses poches ou dans le dos.

MAIN CACHÉE = MAIN ARMÉE

Veillez à vous assurer si vous pouvez éventuellement :

  • Vous protéger derrière une table, une voiture, un vélo, un passant …

  • Rentrer dans un lieu rempli de monde

  • Changer de trottoir

  • Faire demi-tour

  • Fuir en courant très vite (piquer un sprint)

Anticipez l’agression

Si vous constatez que l’agresseur arme un coup de poing ou fait un geste pour vous saisir, n’attendez pas, frappez en premier avec la paume de votre main en plein visage ou un coup de pied direct aux parties génitales.

Utilisez des techniques simples : pas de saisie, pas de coup de pied circulaire au visage qui vous apportera 3 points en compétition. Autrement dit, pas de fantaisie !!

Le plus simple est toujours le plus efficace. Il y a des signes qui vous signaleront qu’il va frapper.

Dans le jargon nous appelons cela « faire un appel », c'est à dire quand votre agresseur arme son mouvement, il vous donne un signe qui doit vous mettre immédiatement en alerte.

Ne restez jamais nez à nez avec l’agresseur

Si vous restez face à face, vous vous exposez à des coups de tête, de poings, de pieds, voire même pire comme un coup de couteau.

Prenez donc toujours une distance de sécurité afin de ne pas vous exposer au danger, déplacez-vous à bonne distance et de préférence en cercle l’individu se trouvant en son centre et non en reculant, car vous pourriez rencontrer un obstacle, chuter et éventuellement vous blesser en tombant.

L’avantage de ce déplacer en cercle est que dans votre champ de vision, vous verrez votre environnement sur votre gauche, votre droite, devant vous et surtout ce qui se trouvait derrière vous.

Mettez-vous de préférence de ¾ pour réduire la zone de frappe, le but étant de protéger le centre de votre corps, du nez aux parties génitales qui font partie de ce que l’on appelle dans notre jargon « la ligne de vie ».

Prenez une garde réflexe

Vous devez savoir prendre une position de défense qui vous protégera au cas où l’individu vous frappe le premier..pour vous protéger et esquiver une éventuelle attaque.

Pour cela mettez vos mains devant vous, non pas en serrant les poings (car ce sera considéré comme un signe de combat), mais en mettant les deux paumes de vos mains à bonne distance entre votre éventuel agresseur et vous-même.

Par bonne distance, il s'entend que l’individu soit assez loin pour ne pas vous saisir les mains ou vous asséner un coup de pied, voire même vous toucher avec la lame de son couteau.

Cette position de défense sera le point de départ de votre riposte éventuelle afin que vous puissiez esquiver avec efficacité ou encore mieux, fuir en toute sécurité.

Prévoyez une éventuelle fuite

Au cas où votre agresseur est armé d’un couteau, il vaut mieux fuir que de tenter le diable, même si vous êtes un pratiquant expérimenté.

Vous n'êtes pas en train de regarder un film, vous êtes dans la réalité.

Ne quittez pas l'individu des yeux

Cela est très important : vous devez être à l’affût du moindre mouvement et du moindre signe d’agression. Il ne faut jamais quitter des yeux l’individu. Il pourrait alors se jeter sur vous pour vous frapper. Cela se produit malheureusement bien trop souvent.

Vous pensez que votre querelle est terminée et vous partez tranquillement en tournant le dos, et c’est à ce moment que l’individu vous frappe par derrière d’un coup de poing, d’un coup de pied ou pire d’un coup de couteau.

Partez toujours en gardant un oeil sur l’individu.

Remarques

Bien évidemment, il y beaucoup d’autres paliers à aborder, mais ces 7 bases essentielles sont déjà un excellent début d’apprentissage théorique.

Sur la page suivante, vous trouverez un mémo très pratique pour résumer tout ces points très importants.

Ce sera vos devoirs pour mémoriser les bases théoriques principale de self défense.

A la fin de ce livre vous trouverez un résumé de l’ensemble des points que j'ai abordé sous forme de résumé.

2.2 - MÉMO BASES ESSENTIELLES

Tentez de calmer l’individu

Observez votre environnement

Anticipez l’agression

Ne restez jamais nez à nez avec l’agresseur

Prenez une garde réflexe

Prévoyez une éventuelle fuite

Ne quittez pas l'individu des yeux

2.3 - Les 5 phases d’une agression

Il faut également prendre conscience de la chronologie d’une agression. Celle-ci contient principalement 5 phases très importantes.

Ces différentes phases peuvent également permettre de déterminer si l'utilisation de la force est justifiable ou non. Pour bien comprendre ces étapes, nous allons nous placer du coté de l'agresseur :

Les signes

Une personne qui a une respiration différente, des mouvements tendus, un ton agressif, et d'une manière plus générale dégage quelque chose de négatif, même si elle tente de le cacher.

Le lieu

L'agresseur se place dans un lieu et dans une position qui seront à son avantage, où il pourra vous attaquer avec plus de facilité.

Cela peut être un endroit isolé, peu fréquenté, ou bien sombre. Son but est d'avoir le dessus sur vous.

Vous devez être conscient(e) de ces signaux afin de réagir avec exactitude.

La confrontation

Serez-vous une victime facile ou dangereuse pour lui ?

Votre position, votre ton ou votre regard seront des signes pour votre agresseur.

En fait, il s'agit ici de votre confiance en vous et de votre mental.

L'agression

C'est le moment où l'agresseur passe à l'action. Il va alors utiliser la force en vous saisissant, tenter de vous frapper d'un coup de poing ou de tête, se jeter sur vous, utiliser une arme, ou tout simplement prononcer des menaces verbales pour vous effrayer, vous paralyser psychologiquement, et tester votre détermination.

Sachez que par exemple, les viols sont souvent commis sous une simple menace verbale et physique et sans frappe d'aucune sorte !

A ce stade, l'utilisation de l'auto-défense est largement justifiée et votre mental et votre détermination seront les clés de votre sauvegarde.

Les conséquences

Deux conséquences :

soit vous n'aurez pas réussi à vous défendre, et dans ce cas votre intégrité physique et votre moral auront subi un traumatisme

soit votre réaction vous aura mis(e) à l'abri de votre agresseur en le mettant hors de combat, et vous serez sorti(e) indemne de la confrontation.

Voici deux liens pour votre formation :

COURS DE SELF DEFENSE

2.4 - Les qualités mentales

Les qualités mentales sont primordiales dans un telle situation.

Si vous êtes paralysé(e), vous ne pourrez agir avec intelligence. Si vous êtes trop sûr(e) de vous, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises et une sacrée déconvenue.

Votre mental sera donc la clé de votre sécurité.

De même, après une journée de travail harassante et un stress accumulé dans votre journée, si votre mental ne prend pas le dessus, vous préfèrerez rester chez vous avachi sur le canapé à regarder la télévision ou votre smartphone, plutôt que d’aller vous entrainer.

Votre assiduité aux entrainements est fondamentale.

Votre mental et votre volonté doivent prendre le dessus dans tous les domaines car après un entrainement, grâce à votre travail physique et votre concentration, vous aurez évacué votre fatigue, votre stress, et vous aurez “lâché prise” avec vos tracas quotidiens.

Vous vous sentirez mieux, moins agressif et en meilleure forme physique. Vous repartirez moins fatigué à la fin de votre entrainement.

Dans le cas contraire, vous ne pourrez jamais combattre cette peur.

Mais rassurez-vous, si votre professeur est un bon enseignant, l’effort sera progressif.

Si vous débutez, ne vous comparer jamais à un autre élève qui pratique depuis des années, cela risquerait de vous démotiver. Nous entrons là dans le domaine de l’égo et de l’envie d’allez vite. N’oubliez pas qu’il faut du temps au temps.

Vous devez travailler votre mental et pour cela vous devez vous entraîner, c’est aussi simple que cela.

Comment ?

Tout le monde a déjà vu un cours d’arts martiaux sur Youtube ou ailleurs, et vous avez entendu les élèves avec leur professeur crier lors d’une frappe de poing. Ce cri ne doit pas être codifié comme dans beaucoup trop d’écoles. C’est un cri qui doit venir du plus profond de votre être, c’est votre cri !

Le fameux cri qui tue!

Qui peut tuer simplement avec un cri ?

Nous ne sommes pas au cinéma, mais nous y reviendrons plus tard dans ce livre.

Le cri vient du plus profond de vous, et de très nombreux pratiquant sont incapables de sortir le moindre son, si ce n’est dans le meilleur des cas une bonne expiration ou inspiration en frappant.

Et oui, êtes-vous capable de savoir si vous allez expirer ou inspirer en frappant ?

Peut-être même, frapperez-vous en apnée, à cause du stress. Rien n’est codifié dans la rue, rien n’est préparé.

Si vous devez réfléchir à cela, vous êtes perdu !

Seuls vos réflexes de survie vont vous protéger ou vous sauver la vie.

Mais pourquoi donc je vous parle de souffle et de cri alors que l’on parle des qualités mentales ?

Et bien après mes nombreuses années d’enseignement, j’ai constaté qu’un élève incapable de crier sur une frappe quelle que soit la technique ou l’application en deux par deux, sera quasiment incapable de se défendre. Il sera bloqué et effrayé, comme paralysé.

Durant mes cours, il m’arrive de voir des élèves pleurer ou avoir les larmes au yeux suite à un combat souple un peu soutenu, ou simplement parce qu’il s'est fait chahuter sans savoir ni pouvoir réagir.

Cela fait partie de l’enseignement : la prise de conscience, la peur de la confrontation et les blocages psychologiques. C’est un excellent travail sur soi-même.

Mon rôle en tant qu’enseignant est d’amener l’élève à passer ce cap.

Voici une anecdote que je n’oublierai jamais.

En 2007, lorsque j’ai ouvert mon premier club, je n’avais que 3 élèves. L'un d'entre-eux, qui s'appelait « Alex », était effrayée lors du travail à deux, respirait mal, se positionnait mal.

Elle était incapable de crier et restait paralysée lorsque je simulais une agression et que je lui criais dessus.

Le but était bien évidemment de la former et non de l’humilier. Il fallait qu’elle prenne conscience de l’importance du cri et des qualités mentales à acquérir comme le positionnement, la distance de sécurité, etc...

Deux années plus tard, nous étions déjà une quinzaines d’élèves dans mon club, et Alex m’annonce qu’elle quitte la région et donc mon club pour se mettre en ménage avec son amoureux dans une autre ville.

Elle ne pouvait malheureusement plus suivre mon enseignement de part la distance.

Je fus triste de cette nouvelle, et en même temps très heureux pour elle. C’était la fin du cours lorsqu’elle m’a annoncé cette nouvelle, et je ne sais pas pourquoi, j’ai alors simulé une agression physique en lui criant dessus avec agressivité.

Et à ce moment même, elle à pris une position de garde en reculant et m'a regardé droit dans les yeux, prête à en découdre.

Ma joie a été grande d'être témoin de cette réaction qui était devenue un réflexe !!

Je remercie encore Alex pour ce si beau cadeau d'adieu !!

Depuis, nous sommes toujours en contact et avons toujours un réel plaisir à nous revoir, car les relations d’un enseignant avec ses élèves ne doivent pas s’arrêter au cours. Il y a des liens d’amitiés profonds qui se créent avec le temps, que ce soit durant les cours ou après les cours.

Même si le professeur a ses préférences (et c'est humain), il ne doit pas pour autant délaisser les autres élèves. Il doit être en permanence à l’écoute de ses élèves, quel que soit leur niveau.

En résumé, je peux dire que l’assiduité aux cours et le travail sur soi même, associés à un bon enseignement, vous apporterons à moyen et surtout à long terme la bonne condition physique et surtout le bon mental.

Les techniques d’entrainement et votre volonté de réussir en seront la clé. Vous êtes le seul acteur de votre vie. Personne d’autre ne peut la vivre pour vous.

Soyez volontaire et bougez-vous …

Chapitre 3 - La condition physique

Sans condition physique, vous ne pourrez pas réagir avec rapidité ou explosivité et vous manquerez de souffle. Vous ne tiendrez pas sur vos jambes et votre posture sera incorrecte.

Les 7 atouts d’une bonne condition physique en self défense, sont les suivantes :

  • Un corps tonique

  • Une meilleure coordination des mouvements

  • Une plus grande réactivité

  • Plus de souplesse

  • Une plus grande vitesse d’exécution

  • Plus de force

  • Une meilleure confiance en soi

Il faut donc faire ce travail qui est indispensable pour une plus grande efficacité.

Souvent les élèves veulent des raccourcis et directement passer au combat souple, mais ils se rendent très vite compte que c'est impossible sans condition physique, ils manquent de souffle et d’endurance.

Ce travail associé à un bon mental vous apportera sans aucun doute de plus fortes chances de réussite.

Travailler sa condition physique ne doit pas imposer une condition de performance.

En tant qu’enseignant, nous devons nous adapter aux souhaits et exigences de notre pratique avant tout.

Nous ne vous préparons pas pour une compétition sportive, même si cela peut éventuellement être le cas suite à un cours privé ou une demande bien spécifique de l’un de nos élèves.

D’autre part, comme je l’ai dis plus haut dans ce livre, nous sommes tous différents, chacun doit être à l’écoute de lui-même, et ne pas se comparer à un autre élève. L’autre doit être une motivation pour vous, si son niveau est supérieur.

Comment travailler votre condition physique en pratique ?

Si vous n’avez plus de condition physique, prenez votre temps lorsque vous débuterez vos entraînements. Au début, vous ne tiendrez peut être pas plus de 15 minutes, mais ce n’est pas grave parce qu'avec le temps vous pourrez tenir beaucoup plus longtemps. Soyez patient avec vous-mêmes.

Dans les prochaines pages de ce livre, vous allez apprendre comment obtenir une bonne condition physique.

Tout le travail vous revient, soyez courageux et persévérant, et vous obtiendrez des résultats dés les premiers mois.

Je vais commencer par l’échauffement. Celui-ci doit durer entre 10 et 20 minutes maximum. Cet échauffement se fait en 3 parties :

  • préparation du corps dans sa globalité

  • échauffement des membres inférieurs aux membres supérieur

  • assouplissements

J’aborderai ensuite la partie renforcement du corps et la partie technique.

 

Preparation physiaue

 

FIN DE L'EXTRAIT


4 commentaires

  • Thuy S.

    J’ai commandè ce livre. Il est simple et aborde avec réalisme les diffférentes techniques.

  • Sylvie

    Livre très complet, beaucoup d’exemples de situations et comment préparer et renforcer le corps.

  • Sylvie

    Livre très complet, beaucoup d’exemples de situations et comment préparer et renforcer le corps.

  • Jack

    Tres instructif merci

Laissez un commentaire

Newsletter

Recevez nos articles en exclusivité dans votre boite email 📬